Phasage des travaux – travaux prévus jusqu’avril 2017

Le phasage décrit ci-dessous n’est qu’un phasage sommaire et ne reprend que les lignes directrices. Tous les travaux connexes ne sont pas listés ci-dessous. De plus, il est à noter que le phasage des travaux est déterminé par l’entreprise et peut être adapté en fonction des besoins du chantier et en fonction des conditions météorologiques

  1. Descriptif des travaux réalisés entre janvier 2017 et avril 2017
    • au centre de la localité :
      • avenue de la Libération
        • réalisation d’une tranchée dans le trottoir côté pair pour la pose de réseaux
        • réalisation de tranchées dans la chaussée pour la pose des canalisations d’évacuation des eaux (système séparatif : eaux usées et eaux pluviales) et pour les autres réseaux souterrains
      • rue Aloyse Kayser
        • réalisation d’une tranchée dans le trottoir côté impair pour la pose de réseaux (eau, gaz, Post, Eltrona) et réalisation des raccordements privatifs
        • réalisation d’une tranchée dans la chaussée pour la pose d’une nouvelle canalisation eaux mixtes
        • réalisation locale de pieux le long du quai
      • Parc public
        • travaux de terrassements dans la nouvelle route de liaison pour la pose des réseaux (canalisations, conduites, gaines)
        • réalisation de pieux
        • réalisation d’un mur de soutènement
      • rue de Drusenheim / le long des voies ferrées côté nord
        • réalisation d’une piste de chantier le long des voies ferrées à l’arrière du quai
        • réalisation de pieux le long des voies ferrées à l’arrière du quai
      • rue de Hédange
        • pas de travaux majeurs prévus
      • rue de la Gare
        • réalisation d’une tranchée dans la chaussée pour la pose d’une nouvelle canalisation eaux mixtes
    • entre la rue de Lallange et la rue de la Gare (rue de la Résistance et avenue de la Libération) pour la construction de la piste cyclable et de l’écran anti-bruit
      • en attente d’informations de la part de l’entreprise
    • entre la rue de Hédange et la cité op Hudelen pour la construction de la piste cyclable et de l’écran anti-bruit
      • travaux de terrassement et réalisation de murs de soutènement le long des voies ferrées entre la cité op Hudelen et la rue du Canal
  2. Descriptif des travaux réalisés pendant les vacances de pâques 2017 (08.04.2017 – 24.04.2017) – barrage complet des voies ferrées

Dans le cadre du projet de la suppression des passages à niveaux, les travaux suivants sont prévus :

  • au centre de la localité :
    • avenue de la Libération
      • en attente d’informations de la part de l’entreprise
    • rue Aloyse Kayser
      • en attente d’informations de la part de l’entreprise
    • Parc public
      • en attente d’informations de la part de l’entreprise
    • rue de Drusenheim / le long des voies ferrées côté nord
      • démolition complète du quai
      • réalisation du nouveau quai y compris mur de soutènement à l’arrière du quai
    • rue de Hédange
      • en attente d’informations de la part de l’entreprise
    • rue de la Gare
      • pose des réseaux en traversée des voies ferrées
  • entre la rue de Lallange et la rue de la Gare (rue de la Résistance et avenue de la Libération) pour la construction de la piste cyclable et de l’écran anti-bruit
    • en attente d’informations de la part de l’entreprise
  • entre la rue de Hédange et la cité op Hudelen pour la construction de la piste cyclable et de l’écran anti-bruit
    • en attente d’informations de la part de l’entreprise

Descriptif du projet global

  1. Préambule
    Depuis 1998 des concepts ont été développés par la Société Nationale des Chemins de fer, l’Administration des Ponts et Chaussées et l’Administration communale de Schifflange en vue de la suppression des 3 passages à niveau PN91, PN91a et PN92 dans la localité de Schifflange.
    Etant donné la complexité du projet avec plusieurs techniques et des facettes architecturales, celui-ci a été développé au sein d’un groupe de travail dirigé par les responsables de la Société Nationale des Chemins de Fer Luxembourgeois, l’Administration des Ponts et Chaussées et l’Administration communale de Schifflange. Cette démarche commune a eu comme but de développer un projet global.
  2. Le contexte général
    Les infrastructures de transports dans la commune de Schifflange sont caractérisées par des voies ferrées traversant le noyau urbain, ainsi qu’un réseau routier étatique, composé des CR168, CR169 et CR170, reliant Schifflange à Kayl, Foetz et Esch/Alzette tout en « contournant » au nord la partie centrale de Schifflange.La position des infrastructures ferroviaires dans la commune de Schifflange est certe d’un grand avantage pour l’accessibilité à ce moyen de transports, néanmoins implique de même la présence de passages à niveau aux croisements avec les routes existantes, à savoir le PN91 dans la rue de Hédange, le PN91a dans la rue de la Gare et le PN92 dans la rue de Lallange/CR168. Les trois passages à niveau engendrent une scission des deux parties de l’agglomération de Schifflange, aussi bien d’un point de vue urbanistique que pour la mobilité des habitants de la commune.
    La connexion des deux parties de l’agglomération de Schifflange est une priorité, c’est pourquoi, la condition sine qua non en vue d’un bon développement d’ensemble de la commune réside entre autre dans la suppression des trois passages à niveau.
  3. La motivation générale pour la suppression des passages à niveau (source : CFL)
    La motivation générale pour la suppression de passages à niveau (PN) sur le réseau ferré luxembourgeois (version du 05/10/2004) suivant la ligne directrice (version du 05/10/2004) se résume comme suit :Le passage à niveau (PN) constitue par définition le point de croisement à niveau de deux infrastructures supportant des modes de transports différents, en l’occurrence la circulation ferroviaire, la circulation routière, et celle des piétons.Les avantages d’une suppression d’un PN présentent un intérêt général et en particulier pour le public directement concerné. Ces avantages sont :

    • l’augmentation sensible de sécurité publique en général tant du côté route que du côté ferroviaire
    • l’amélioration de la fiabilité du réseau ferroviaire par élimination du risque d’interférences en provenance du trafic routier. En effet, tout incident ou accident, provoque d’importantes perturbations du trafic ferroviaire avec notamment de larges répercussions immédiates sur la ponctualité des services offerts
    • l’augmentation de la fluidité du trafic routier par un réaménagement adéquat des infrastructures
    • l’élimination des coûts d’entretien notamment du côté de l’installation de sécurité du PN.

    Les projets de suppression d’un PN sont confrontés à des contraintes comme :

    • assurer les flux de circulation existants automobiles, piétonniers et cyclistes. Ceci exige le plus souvent une infrastructure de substitution spécifique (passage supérieur ou inférieur, route de liaison,…)
    • les difficultés dues aux infrastructures existantes et à l’exiguïté des structures topographiques pour la réalisation des solutions de substitution
    • le mode de financement des coûts généralement élevés des solutions alternatives à mettre en place
    • les coûts d’entretien d’un ouvrage d’art (OA) à construire (toutes proportions gardées) par rapport au PN.
  4. Le concept global en vue de la suppression des trois passages à niveau à Schifflange

Une étude de trafic, réalisée par l’Administration des Ponts et Chaussées en 1998, a montré qu’un flux de trafic insignifiant cherche à traverser Schifflange via la route d’Esch/CR168 pour rejoindre la Collectrice du Sud ou pour se rendre aux magasins de la zone d’activités du Botterbrill à Foetz, respectivement traverser la localité de Schifflange en direction de Pontpierre et de Bergem.

La situation précitée est certainement attribuable en partie aux difficultés actuelles de franchissement des voies ferrées aux passages à niveau équipés de barrières. Ainsi, lors de l’élimination de ces passages à niveau par la construction de passages dénivelés, il faut veiller à ne pas créer une nouvelle demande en trafic. L’objectif étant de réduire au maximum le trafic clandestin / trafic transitoire sans relation directe avec Schifflange.

Les trois parties concernées par la suppression des passages à niveau, la Société Nationale des Chemins de Fer Luxembourgeois, l’Administration des Ponts et Chaussées et l’Administration communale de Schifflange, sont tombées d’accord sur la fermeture du passage à niveau situé sur le CR168 (PN 92) sans rétablir la communication routière par un ouvrage d’art à cet endroit, mais de prévoir une solution de passage pour les piétons dans le seul but de nouer les deux parties de Schifflange. Pour épargner aux résidents des détours trop importants, l’implantation de cet ouvrage est prévue en zone centrale de la localité de Schifflange.

Le concept retenu par les trois parties précitées, pour la suppression des passages à niveau à Schifflange préconise l’aménagement d’une nouvelle pénétrante au centre-ville à travers le couloir non encore bâti depuis le giratoire dans la rue Denis Netgen / rue du Moulin passant sous les voies ferrées et l’arrêt ferroviaire de Schifflange et aboutissant sur l’avenue de la Libération. (Voir point 9 « Nouvel accès centre-ville » repris dans la figure 2). Dans ce cadre et dans la philosophie de rendre les arrêts et gares au Grand-Duché accessibles pour tous les utilisateurs, les CFL procèderont aussi à la mise en conformité de l’arrêt Schifflange tout en considérant les besoins futurs de l’exploitation ferroviaire.

Non seulement la création d’une nouvelle route dans le centre de Schifflange et la mise en conformité de l’arrêt Schifflange, mais également des souterrains ou passerelle pour piétons et cyclistes font partie intégrante du concept de trafic retenu. La commune de Schifflange étant séparée en deux parties par les voies ferrées, ceci implique que des liaisons ponctuelles devront garantir la circulation entre la partie Nord et Sud du territoire de la commune.

A l’heure actuelle, il existe quatre liaisons pour le trafic motorisé permettant la circulation entre la partie Nord et la partie Sud de la commune, trois d’entre-elles sont des passages à niveau. Le concept de trafic prévoit de supprimer les trois passages à niveau tout en ajoutant une nouvelle liaison au centre de la localité, ainsi le nombre de liaisons passe de quatre à deux, mais celles-ci n’auront plus d’interactions avec les voies ferrées. La figure ci-dessous rend compte de l’évolution des liaisons destinées au trafic motorisé.

Les liaisons existantes pour la mobilité douce (piétons/cyclistes) sont au nombre de cinq. Le concept de trafic prévoit une liaison de plus, seule différence que certaines seront déplacées en vue de favoriser la circulation piétonne/cycliste au sein de l’agglomération de Schifflange. L’évolution des liaisons destinées à la mobilité douce est reprise à la figure ci-après.

En outre, la suppression des passages à niveaux au sein de la commune de Schifflange et la création d’une nouvelle liaison routière sans croisement avec les chemins de fer ont pour conséquence que le freinage naturel que constitue la présence des passages à niveaux n’existe plus, d’où le risque d’une augmentation de l’attractivité pour le trafic routier clandestin/transitoire. Or, le but escompté du concept est de supprimer les trois passages à niveau tout en garantissant une bonne qualité de vie aux habitants de la commune de Schifflange. Dans ce contexte, deux mesures réglementaires interdépendantes contribuant à l’atteinte dudit but font partie intégrante du concept, à savoir le déclassement de la route d’Esch / CR168 en chemin vicinal et l’introduction d’une zone de limitation à <3.5to au centre de Schifflange.

En supplément aux mesures infrastructurelles décrites ci-avant, il sera aussi procédé à la mise en place d’un écran anti-bruit dans la localité de Schifflange et au renouvellement des installations de traction électrique sur la zone impactée par le projet.

Vu son envergure, le concept global en vue de la suppression des passages à niveau PN91, PN91a et PN92 a été subdivisé en différents modules qui se présentent comme suit :

  • Module 1: Souterrain pour piétons à la hauteur de la rue de la Gare (PN91a) (travaux achevés en 1991)
  • Mesure de substitution compensant la liaison piétonnière actuelle au PN91a
  • Module 2: Abaissement de la rue du Canal/CR168 en dessous du pont « voie ferrée » afin d’agrandir la hauteur libre du CR168 (travaux achevés en 2001)
  • Module 3: Réaménagement du CR168 (rue de Schifflange/route d’Esch) entre Esch-Alzette (Neudorf) et Schifflange en vue d’un reclassement en voirie vicinale
  • Module 4: Passage souterrain ou passerelle pour piétons/cyclistes reliant l’avenue de la Résistance à l’avenue de la Libération
  • Mesure de substitution compensant la liaison piétonnière actuelle au PN92
  • Module 5: Mise en conformité de l’arrêt de Schifflange
  • Mesure déclinant les exigences qui figurent dans les directives européennes visant à réaliser l’interopérabilité du réseau ferroviaire européen
  • Module 6: Nouvelle entrée en ville pour Schifflange
  • Mesure de substitution compensant les liaisons routières actuelles aux PN91, 91a et 92 respectivement la liaison piétonnière actuelle au PN91
  • Module 7 : Mise en place d’un écran anti-bruit dans la localité de Schifflange et renouvellement des installations de traction électrique sur la zone impactée par le projet

Il faut noter que toutes les planifications autour de la nouvelle entrée en ville et de l’arrêt ferroviaire tiennent compte d’une approche intégrative en relation avec l’urbanisme avoisinant. Ceci est nécessaire pour garantir une entrée en ville de qualité fonctionnelle et urbanistique. Pour garantir cette approche, un bureau d’études, accompagné d’un bureau d’architecture responsable pour le volet architectural et urbanistique, ont été mandatés.

En cliquant sur le lien ci-dessous, vous pouvez visualiser la présentation publique du 24 octobre 2016 qui vous permettra d’analyser tout le projet de suppression des passages à niveau à Schifflange.

X